ACCUEILSERVICES MUNICIPAUXCONSEIL MUNICIPALCOMPTES RENDUSDEMARCHES ADMINISTRATIVES CARTE NATIONALE D'IDENTITEPASSEPORTDEMANDES D'ACTESNAISSANCEDECESPACSLISTES ELECTORALESDUPLICATA LIVRET DE FAMILLERECENSEMENT CITOYENURBANISMEDEMARCHES EN LIGNEECOLES / CANTINEINTERCOMMUNALITECCASVIE PRATIQUESALLES MUNICIPALESLÉO LAGRANGE FOYER RURAL NUMEROS UTILESTRANSPORTASSISTANTES MATERNELLESENTREPRISESPROFESSIONS LIBERALESCOMMERCESASSOCIATIONSPLANCULTURE / LOISIRSPATRIMOINEMEDIATHEQUECINEMASPISCINE DE SOLESMESENTREPRENDREENTRE NOUSAGENDAACTUALITESINFOS BREVESCONTACT

EN UN CLIC





















journal loupe
logo-service-public telephone-39851_960_720 asso

__________________________________________________________________________________
prefecture 1024px-Logo_Hauts-de-France_2016.svg 1280px-Logo_du_département_Nord_(59).svg
Contactez-nous
Mairie de Viesly
10 rue de la Mairie
59271 Viesly

03.27.85.09.03          
03.27.85.07.02 (fax.)


Ouverte du lundi au vendredi de
9:00 à 12:00 et de 13:30 à 17:30
Intercommunalité

Communauté de Communes du Pays Solesmois

Zone d'Activités Economiques du Pigeon Blanc
Voyette de Vertain
CS 60063
59730 Solesmes 

gps&co
logo ccps Viesly_city_hall2 image site offi
PATRIMOINE
Sa construction date de 1765. Elle est un des rares témoins de l’architecture religieuse du XVIIIème siècle dans notre région.
Elle a la particularité d’avoir une tour carrée avec des angles arrondis. L’ensemble est remarquable par sa polychromie : alternance de briques rouges et de grès reposants sur une embase en pierre bleue.
EGLISE
En entrant dans l'église, sur la gauche, on découvre un retable en pierre datant de 1401.
viesly-retable-de-1401
Ci après le vitrail de Saint Martin  (les vitraux de l’église datent de 1925).
viesly_-vitrail-st-martin
Saint Piat (Saint Python) prêcha la foi catholique chez les Nerviens à la fin du IIIème siècle et mourut en martyr.  C’est au IVème siècle que Saint Martin évangélisa la région.

-La chaire en chêne sculpté mérite quelques commentaires :
Tout d’abord il faut préciser que celle-ci provient de l’ église Notre-Dame-la-Grande de Valenciennes détruite à la révolution. Source « La voix du Nord » du 27/08/2016.
Traditionnellement, elle est « du côté de l’évangile » (donc à gauche pour l’observateur qui entre dans une église).

La « cuve » à prêcher (endroit où se tient le prêtre sous l’abat-voix) est décorée de trois des quatre panneaux du tétramorphe  et d’un panneau représentant le Christ prêchant.
viesly-chaire-de-verite
Le tétramorphe représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d’Ézéchiel (Ez 1 ; 1-14). 
Leur origine remonte à la nuit des temps et on les retrouve dans diverses civilisations de l’Antiquité avant de les retrouver dans la Bible avec Ezechiel d’abord puis avec saint Jean dans l’Apocalypse (Apoc 4; 7-8).
Plus tard, les Pères de l’Église en ont fait l’emblème des quatre Évangélistes : le lion pour Marc, le taureau pour Luc, l’homme pour Matthieu et l’aigle pour Jean. 
Ils accompagnent souvent les représentations du Christ en majesté. Source Wikipédia

Marc est représenté ou accompagné d’un Lion.
( le lion est le symbole du cœur et des passions)

Luc est représenté ou accompagné d’un Taureau.
 (le taureau est le symbole du corps et des forces de l’homme)

Matthieu est représenté ou accompagné d’un ange ailé représentant l’Homme.
( l’homme est le symbole de l’esprit, et des pensées)

Jean est représenté ou accompagné d’ un aigle.
( l’aigle est le symbole de l’âme)
Source: Les village du Hainaut Français
Cette tour ronde en briques et grès est la seule qui subsiste de l’enclos paroissial.
LA TOUR
L'EGLISE SAINT-MARTIN
viesly_la-tour
La tour figure sur le Terrier de Viesly (1783). C'est le dernier vestige visible de l'ancien château fort.  Des voûtes souterraines partant de l'emplacement du château ont été mises à jour.  Elles laissent envisager un vaste réseau souterrain reliant la partie haute du village.  La tour servit de maison commune, de prison à la fin du XIX e siècle, puis rangement d'outils et du corbillard jusqu'en 1975.



"Sur la route départementale 16 reliant Briastre à Béthencourt, notre village Viesly, 1431 habitants, apparaît.
Sa position géographique en haut de la rue de Prayelle à 129 mètres d'altitude est l'une des plus hautes du département. 
Son territoire de 1080 ha, composé de terres cultivables et de prairies, démontre, malgré une diminution croissante d'exploitations, une activité agricole encore présente. Ses petites routes pavées, ses chemins de terre et ses coins de verdure sont tout à fait indiqués pour des randonnées pédestres ou en cyclo.
Dès l'entrée du village, le visiteur est attiré sur la droite, face au monument, près de l'église par une tour, qui aux dires des anciens, servait de prison.Voici plusieurs années cette architecture fut restaurée au plus juste de son originalité par un  artisan couvreur de la commune revalorisant notre patrimoine.
Vers les années 1950 – 1960 près de cette tour un hangar abritait le « corbillard », genre de calèche aménagée qui, attelée par un cheval paré de tissu noir, avait la charge d'emmener le cercueil au cimetière. Les amis et les membres de la famille, en cortège, accompagnaient le défunt à sa dernière demeure.
Ces bâtiments, ces traditions doivent garder leurs empreintes pour que nos anciens, avec nostalgie se souviennent de ces coutumes si lointaines, et transmettent ces moments vécus aux générations futures.
Comme le dit le poète : "Il n'y a pas de culture sans référence au passé !". C'était la vie, les coutumes de nos anciens. C'était le respect, le souci, l'aide au quotidien. Autre génération, autre forme d'éducation. Sachons concilier, gérer cette folle évolution. L'histoire a certes beaucoup changé mais nos sentiments doivent toujours rester."
S.L.
Date de construction 1730, rénovée en 1817 (d’après des écrits retrouvés lors de la restauration  de 2009). Auparavant ses murs étaient blanchis et sa base goudronnée pour lutter contre l’humidité. Elle se trouve au point culminant de Viesly.
A une époque on pouvait y apercevoir au loin, par beau temps, les rougeoiements des Hauts-Fourneaux de Denain et les terrils des mines. (à environ 20km).
LA CHAPELLE NOTRE DAME DU SALUT
viesly_la-chapelle-notre-dame-du-salut
La chapelle se trouve au centre de la patte d’oie constituée de deux anciennes voies conduisant à Cambrai.
La voie de Gauche dénommée « chemin de Cambrai » est un ancien chemin de Compostelle. Il était considéré semble t’il au XVIII ème siècle comme étant la voie du Salut. Ce chemin passe par Bevillers , village dans lequel les chevaliers Hospitaliers possédaient des biens.
La voie de droite vers Quièvy d’après les mêmes sources. (un article de la voix du Nord)  était considérée comme la voie du protestantisme. Pourtant sur des anciennes cartes d’état major on remarque que ce chemin conduisait au lieu-dit « La Maladrerie » de Quièvy.
Or il faut se rappeler que les maladreries étaient les seuls havres du moyen-âge où on y soignait les pèlerins ayant contracté des maladies de retour de leurs pèlerinages vers les lieux saints.  Était-ce une façon d’éloigner les non-pèlerins de cet établissement. ? . Les chevaliers du Temple (Templiers) chargés de la sécurité des pèlerins  possédaient également des biens à Quièvy.



La représentation d’une coquille St Jacques au dessus de la porte confirme bien qu’un chemin de Compostelle passait à cet endroit.
coquille-saint-jacques_chapelle-de-viesly